mercredi 26 septembre 2018

and the winner is : Premiata Forniera Marconi

Premiata Forniera Marconi qui remporte le prix du meilleur groupe étranger (donc hors Royaume Uni) au Progressive Music Awards 2018, excusez du peu mais çà claque ! Pas mal pour un vieux groupe italien qui affiche presque cinquante ans de bons et loyaux services au compteur.  
un grande applauso Patrick, Franz & co !

dimanche 23 septembre 2018

le nouveau Acqua Fragile est arrivé

Après un inattendu troisième album (A New Chant) sorti fin 2017 soit quarante trois ans après Mass-Media Stars, les trois papys (comprendre Franz Dondi, Piero Canavera et l'ineffable Bernardo Lanzetti) semblent avoir pris goût à l'affaire et ont décidé dans la foulée de redonner une existence pérenne à Acqua Fragile. Pour preuve, trois nouveaux membres viennent d'être recrutés :  Rossella Volta (chant), Stefano Pantaleoni (claviers) et Michelangelo Ferilli (guitares). Pour faire quoi ? L'avenir nous le dira !
En attendant, je vous remets un titre extrait de A New Chant qui était ma foi un album fort sympathique avec un Bernardo Lanzetti qui faisait plutôt moins la chèvre que d'habitude !
Allez en piste pour "My Forte" : https://www.youtube.com/watch?v=xxa9pZIDDno

dimanche 16 septembre 2018

L'entretien jeu de La Fabbrica dell'Assoluto

Les romains de La Fabbrica dell'Assoluto ont pondu en 2015 un premier album absolument remarquable. 1984 : l’ultimo Uomo d’Europa représente la quintessence du prog italien et ose aller chercher Il Baletto di Bronzo sur son terrain pour au moins l'égaler et peut être même le dépasser. Vous pouvez me croire  1984 : l’ultimo Uomo d’Europa fera date et s'extraira  sans problème de la production pléthorique de cette décade. Ces mecs ont la maturité, la technicité et l'inspiration et en plus ils sont sympas. En attendant leur deuxième album, voici leur entretien-jeu.
Qui êtes-vous ? / Chi siete ?
Nous sommes La Fabbrica dell’Assoluto, un groupe qui s’est formé dans le quartier de Tuscolano à Rome avec la volonté d’exprimer notre musique et nos idées ensemble. Nous avons choisi ce nom car l’usine est un endroit qui représente bien notre époque et l’absolu car c’est un terme qui définit bien la musique que nous voulons créer.
Pourquoi êtes vous ensemble ? / Perché state insieme ?
L’histoire du groupe a commencé il y a de nombreuses années. En fait, Marco Piloni (basse), Daniele Sopranzi (guitare) et Michele Ricciardi (batterie) ont grandi ensemble et ont commencé à jouer de la musique ensemble dès leur plus jeune âge.
Ils ont été rejoints par Daniele Fuligni (claviers) et Claudio Cassio (chant) qui sont venus compléter la formation.
Aujourd’hui nous sommes toujours ensemble car au fur et à mesure du temps qui a passé, une amitié très forte s’est développée entre nous et c’est elle qui nous fait avancer et nous permet de nous exprimer à travers le groupe. 

Quelles influences revendiquez-vous dans votre musique ? / A quali influenze si rifà la vostra musica ?
La particularité de La Fabbrica dell’Assoluto est que chacun d’entre nous a apporté ses influences dans le son du groupe, ce qui fait que nous avons aujourd’hui une palette sonore à 360° (rires). Objectivement les racines musicales qui nous réunissent sont bien sûr le rock progressif, qu’il soit italien (Banco del Mutuo Soccorso, Il Rovescio della Medaglia, Premiata Forniera Marconi…) ou étranger (King Crimson, Pink Floyd, Yes, Opeth…).
D’autres influences font que notre musique est aussi marquée par le jazz, le hard rock et le métal.
Quel est votre morceau le plus progressif, pourquoi ? / Qual è il vostro brano più progressivo e perché ?
Pour nous, le titre qui représente le mieux le rock progressif est "Processo di Omologazione". C’est une suite qui fait partie de notre album « 1984 : l’ultimo Uomo d’Europa ». La musique de ce morceau raconte les émotions du protagoniste de l’histoire et suit ses transformations, ce qui fait que la succession des étapes émotionnelles par lesquelles il passe fait du tout une évolution musicale « progressive ». C’est difficile à expliquer mais écoutez ce morceau et vous comprendrez que c’est le moment le plus progressif de l’album.  

Quel est votre prochain projet ? /  Qual è il vostro prossimo progetto ?
Nous sommes en train de travailler sur le nouvel album qui reprendra quelques thèmes du premier disque mais nous ne voulons pas en dire plus pour l’instant. Nous sommes en plein dans la réalisation de ce nouvel album et nous ne voulons pas décevoir nos fans.
Cependant, nous avons déjà présenté à la FIM de Milan et au Pistoia Blues Festival (en tant que groupe d’ouverture pour Steve Hackett) la première partie d’une suite qui s’appellera « L’uomo Nuovo » et qui sera incluse dans notre prochaine livraison (*).
Nous espérons avoir le plaisir de la présenter au public aussitôt que possible. !
(*) votre serviteur a eu la chance d’écouter ce nouveau morceau à Milan et confirme qu’il est excellent et tout à fait dans la lignée du premier album avec toutefois une inclinaison plus métal (à vérifier dans la version finale).

samedi 15 septembre 2018

Daal met les bouchées doubles !

 
Quatre ans après Dances of the drastic navels, Daal tente de rattraper le temps perdu en sortant simultanément deux nouveaux albums : Decalogue of Darkness et Navels falling into a living origami.
 
Decalogue of Darkness semble être le travail dont les deux membres de Daal sont le plus fiers. Ils sont accompagnés d'Ettore Salati (ex The Watch) déjà entendu chez Daal et de Roberto Aiolfi (Prowlers).
Voici le teaser de 8 minutes qui promet du très bon :
 
Navels falling into a living origami semble être une sorte de projet parallèle fait à partir de chutes qui ont été réunies pour former une longue suite de 50 minutes. On retrouve d'autres musiciens connus de la sphère RPI comme Marcella Arganese (Mr Punch, Ubi Maior), Guglielmo Mariotti (ex The Watch et Taproban, Mr Punch) 
 
Le teaser donne un résultat sonore plus aventureux mais très plaisant à l'écoute :

vendredi 14 septembre 2018

R.U.G.H.E.

Fabio Zuffanti réactive R.U.G.H.E;, ce groupe confidentiel qu'il avait monté il y a quelques années avec Boris Valle (Finisterre) et Carlo Carnevali. A la vérité, la trace sonore laissée en 2009, sous forme d'un CD éponyme n'avait pas forcément convaincue à moins d'aimer au delà du raisonnable une musique que l'on peut apparenter à de l'ambiant industriel mâtiné avant-gardisme bruitiste (oui je sais, çà ne fait pas vraiment envie). Donc Zuffanti et ses deux acolytes remettent çà avec une prestation live programmée à Gênes le 6 octobre et, normalement, un album à suivre.
Fabio Zuffanti ferait bien mieux de remonter Finisterre avec Boris Valle, Stefano Marelli, Agostino Macor et Andrea Orlando et que tout ce petit monde nous fasse un bel album.  Fabio si tu m'entends !

lundi 10 septembre 2018

KENT : canterburitalian prog


Tout est dans le titre mais je détaille quand même. Richard Sinclair (Caravan, Hatfield & the North, Camel) et Beppe Crovella (Arti & Mestieri) ont monté ce groupe dédié au Canterbury sound. On va attendre un peu de voir ce que çà donne. Je fais partie des inconditionnels de Richard Sinclair. J'aime sa manière de chanter (il a le  timbre de voix le plus cool que je connaisse), son jeu de basse mais aussi son positionnement artistique. Pour l'instant, seuls quelques concerts sont prévus. On va espérer mieux, beaucoup mieux ! un album ?     
 

vendredi 7 septembre 2018

Celeste

Cela fait un bon moment maintenant que nous suivons le réveil de Celeste avec le projet Il Risveglio del Principe. Et ce premier extrait presque finalisé donne envie d'écouter le reste.
En écoute : "Bianca vestale"  https://www.youtube.com/watch?v=SyeqW7usIXQ

dimanche 2 septembre 2018