lundi 30 avril 2018

le nouveau blog d'Elisa Montaldo

Voici l'adresse du nouveau blog d'Elisa Montaldo, merveilleuse musicienne, grande prêtresse du prog italien, leader du groupe Il Tempio delle Clessidre.
Je vous recommande d'aller faire un tour sur son blog et ainsi de mieux connaître Elisa et ses multiples activités artistiques.

vendredi 27 avril 2018

Ancient Veil : Rings of earthly...live

Décidemment Ancient Veil a une actualité discographique soutenue en ce début d'année avec la sortie cette fois d'un album live enregistré l'année dernière à Gênes au théâtre de La Claque (Finisterre jouait également ce soir là). Production Lizard Records, distribution Black Widows.

dimanche 22 avril 2018

Nathan : Era

Après Nebulosa en 2016 qui était vraiment pas mal, Nathan confirme donc avec Era qui vient tout juste de sortir. C'est très bien fait, c'est très frais et mélodique. La production est soignée, les claviers sont somptueux et il y a en prime quelques belles descentes de manche à la guitare électrique. Nathan se place dans mon pré-classement des meilleures sorties RPI 2018. A confirmer. Que du bonheur en tout cas ! 
 
Voici ma petite sélection de mes titres préférés mais franchement il n'y a rien à jeter, c'est que du bon.
 
"Esistono ore perfette" : https://www.youtube.com/watch?v=ikxCfb4DRZY 
avec une mention spéciale à ce titre dont voici le lien pour la version clip vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=OuWCGrJcJao
 

vendredi 13 avril 2018

Il Sentiero di Taus : Macrocosmosi

Deuxième album après La Grande Perla en 2013 pour Il Sentiero di Taus. Gros riffs de guitare, voix rugueuse, voilà du rock puissant qui déménage sévère par moment. Mais pas d'inquiétude, çà respire le prog italien à plein nez. Une très bonne sortie tout à fait inattendue.
Juste pour dire : c'est Fabio Zuffanti qui s'est occupé de la production et Robbo Vigo de la partie enregistrement/mixage.
Le lien bandcamp du groupe pour écouter et commander :

lundi 9 avril 2018

Not A Good Sign : Icebound


Le nouveau Not A Good Sign s'annonce bien sombre mais il n'en sera pas moins une fois de plus très beau !
Une info : Alessio Calandriello laisse sa place à Pacho Rossi (Alphataurus, The Natural Mystic)
Rendez-vous le 5 mai 2018.


lundi 2 avril 2018

Edito de Pâques 2018

Je considère européenne toute terre qui a été romanisée, christianisée et influencée par l’esprit grec. Leur Europe est celle des technocrates, des commissaires non élus, des banquiers, des multinationales. Notre Europe est celle des saints, des héros et des grands inventeurs. Leur Europe a soixante ans, la nôtre en a cinq mille. (Julius Paolo Lazzeri, Three Monks)
Considero Europea ogni terra che è stata romanizzata, cristianizzata ed influenzata dallo spirito greco. La loro Europa è quella dei tecnocrati, dei commissari non eletti, dei banchieri, delle multinazionali. La nostra Europa è quella dei santi, degli eroi e dei grandi inventori. La loro Europa ha sessant’anni, la nostra ne ha cinquemila.  (Julius Paolo Lazzeri., Three Monks)
 
Vous en faites ce que vous voulez. Pour moi c'est clair.
C'était mon édito de Pâques 2018.
Sur ce, je vais voir si les cloches ont planqué des œufs dans le jardin.
 

dimanche 1 avril 2018

Louis de Ny est sur Dragonjazz

 
Dans l'introduction de son premier livre, l'auteur écrit "l'immersion dans le monde du Rock Progressif Italien ressemble à une quête d'explorateur à la recherche de trésors bien cachés. Le plus passionnant est alors de découvrir ou de redécouvrir ce mouvement, a postériori, en écoutant des groupes disparus depuis longtemps, pour beaucoup auteurs d'un seul album, avec une impression très prégnante d'ouvrir une vieille malle vermoulue et d'en sortir des anciens documents précieux et pleins de poussière."

Toutefois, grâce au travail éclairé, mais aussi passionné, de Louis de Ny, la quête est désormais plus simple : les amateurs, avertis ou non, y trouveront en effet largement de quoi paver leur route à travers ce territoire encore globalement méconnu qu'est le prog italien. Une Discographie Amoureuse comporte un historique axé essentiellement sur la naissance du mouvement et l'âge d'or des années 70 mais aussi, après avoir sauté les années 80 marquées par un mépris du genre similaire à celui rencontré dans les autres pays, sur le retour en grâce et le renouvellement dans les années 90 et les décennies postérieures. Cette première section en forme d'essai très instructif est associée à une deuxième partie réservée aux chroniques où l'on retrouvera des analyse détaillées des grands disques produits par les groupes majeurs (Banco Del Mutuo Soccorso, Le Orme , Premiata Forniera Marconi, La Maschera Di Cera, Museo Rosenbach, Hostsonaten … ) mais aussi d'autres trésors plus secrets exhumés par l'auteur : Il Cerchio D'Oro, Conqueror, La Coscienza Di Zeno, Divae, Ingrannagi Della Valle et autres Tiempo Delle Clessidre.

Le Théâtre Des Emotions complète les lacunes (dont la plupart sont volontaires pour des raisons de place) du premier volume notamment en revisitant de façon approfondie les années 80, période de transition a priori peu attirante mais qui recèle quand même quelques bonnes surprises. En guise de nouveauté, la parole a cette fois été donnée aux musiciens italiens qui parlent avec beaucoup de verve (ils ne sont pas Méditerranéens pour rien) de leur histoire, de la manière dont ils composent leur musique, de leurs problèmes, préférences et influences. Enfin, une dernière partie comprenant une sélection complémentaire de chroniques révèlera aux amateurs une flopée de nouveaux albums dont quelques essentiels comme L'Ultimo Viaggio de Nuova Era, De la tempesta de Aufklärung ou Frammenti Notturni de Unreal City.

Voici deux livres qui assument pleinement leur subjectivité, ce qui en renforce le charme. Car Le Petit Monde du Rock Progressif Italien n'est pas un dictionnaire en deux volumes mais bien une épopée racontée avec autant de précision que d'émotion. Certes les artistes ne sont pas très connus et les disques sont loin d'être récents mais c'est parce que l'auteur a préféré tout embrasser et nous plonger en apnée au cœur d'une "mare incognita" aussi riche qu'étendue dont il a le mérite d'en avoir exploré presque tous les recoins. On pourra lire ces deux livres d'une traite ou, comme pour un guide de voyage, venir y piocher régulièrement des informations utiles avant de commencer sa propre expédition musicale. L'essentiel, c'est de les avoir avec soi avant de partir.