dimanche 24 février 2019

Finisterre : réunion

La nouvelle n'était connue que des proches mais elle est maintenant officielle : Finisterre se reforme en 2019 le temps de quelques concerts au festival Terra Incognita au Québec (17, 18, 19 mai) et en France au Prog Sud (30 & 31 mai, 1er juin) qui a eu le bonne idée de les inviter.
Le groupe sera recomposé autour de Fabio Zuffanti bien sûr (basse, chant), Stefano Marelli (guitare, chant), Andrea Orlando (batterie), Boris Valle (claviers), Agostino Macor (claviers). Edmondo Romano du groupe Ancient Veil (flûte) viendra en renfort .
Mais j'ai encore mieux : pour fêter les 25 ans de sa sortie, Finisterre va en profiter pour réenregistrer son premier album qui devrait être prêt en mai justement ! 
Vivement le mois de mai !


Macchina Pneumatica : Riflessi Maschere

Je vous avais annoncé l'arrivée de cet album. Il est enfin sorti. Je dis enfin car ce disque est une tuerie. Un modèle du genre. Alors bien sûr les esprits les plus chagrins vont encore dire que c'est du rétro prog. Eh bien oui, et alors ? Quand la musique est bonne, on prend et on écoute religieusement ou alors on se tape en boucle les victoires de la musique avec les branleurs et on laisse les hommes, les vrais, tranquilles. Parce que là c'est du lourd, du couillu avec du groove et des giclées d'orgue Hammond un peu partout. My God, quelle claque !
Bon vous l'avez compris j'adore cet album qui est fait pour moitié du meilleur prog italien vintage et pour l'autre d'un hard prog comme on n'en fait plus. A cet égard, la plongée dans les seventies est absolument jouissive. Vivement la fin de l'année 2019 pour le hisser en haut de mon classement RPI. 
Vous pouvez écouter cette merveille en suivant ce lien (n'oubliez pas le guide, merci !)


https://soundcloud.com/enzo-vitagliano/riflessi-e-maschere/s-d9tr5?fbclid=IwAR1U9wZVB5KGn-olEnJmuleUesI9qGBKdskjS6_My8O2_8uMh4rfjw1JiM0

Les pistes :
1 Gli abitanti del pianeta
2 Quadrato
3 Come me
4 Avvoltoi
5 Sopravvivo per me
6 Macchina pneumatica

C'est sorti chez Black Widow Record

jeudi 14 février 2019

Banco del Mutuo Soccorso : Transiberiana

Cette fois c'est au tour d'un autre dinosaure du prog italien de signer avec Inside Out. Après Premiata Foniera Marconi, Banco del Mutuo Soccorso repart pour une nouvelle aventure discographique, vingt six ans après son dernier album studio. Évidemment sans Francesco di Giacomo, çà fait bizarre mais tant qu'à faire, je préfère encore un nouvel album avec des nouveaux titres que d'entendre des reprises de BMS avec le nouveau chanteur (qui est très bon, ce n'est pas le problème). 
Transiberiana va sortir le 26 avril et évidemment la pochette est un gros clin d’œil au tout 1er album de 1972.
Voilà déjà les titres :
1. Stelle sulla terra
2. L'imprevisto
3. La discesa dal treno
4. L'assalto dei lupi
5. Campi di Fragole
6. Lo sciamano
7. Eterna Transiberiana
8. I ruderi del gulag
9. Lasciando alle spalle
10. Il grande bianco
11. Oceano: Strade di sale

samedi 2 février 2019

Le coin des vinyles : Banco (Banco del Mutuo Soccorso)






 
Banco del Mutuo Soccorso : Banco (LP, Manticore, MA6-505S1, edit. USA, 1975)


Banco del Mutuo Soccorso encore ! Mais cette fois il s‘agit du LP publié en 1975 à vocation internationale. A l’instar de Premiata Forniera Marconi ou de Le Orme, Banco tente le coup de la version en anglais. Arrivant juste après les trois albums majeurs du groupe (Banco del Mutuo Soccorso, Darwin, Io sono nato libero), il devrait donc présenter les titres principaux chantés en anglais. Bizarrement, ce n’est pas tout à fait le cas. Je m’explique.
D’abord il y a ce nouveau morceau (« L’albero del pane ») chanté en italien. Allez comprendre !
Ensuite, une bonne partie de la Face A est instrumentale comme si le groupe évitait au maximum l’obstacle (le chant en anglais).
Ensuite, le deuxième album (Darwin) est carrément ignoré. Sachant que c’est sans aucun doute la masterpiece du groupe, voilà qui ne manque pas d’étonner. Enfin, tant qu’à faire de choisir un long titre, « l’evoluzione » ou «   La Conquista Della Posizione Eretta » auraient sûrement été encore plus représentatifs du niveau d’excellence des romains que « Metamoforsi ».
Donc, le résultat n’est pas déshonorant pour la musique de Banco del Mutuo Soccorso mais aurait pu (du) être encore meilleur.
Comme toujours avec Banco, la pochette extérieure et intérieure se veut originale avec deux mises en scène amusantes de Francesco di Giacomo.
Voici la track list avec entre parenthèses la correspondance avec les titres d’origine.

Face A :
Chorale (Traccia theme)
L’albero del pano (inédit)
Metamorphisis (Metamorfosi)

Face B :
Oustide (R.I.P.)
Leave me alone (Non mi rompete)
Nothing’s the same (Dopo niente)
Traccia II (Traccia II)